Obésité: l'Etat passe en force

Publié le par Angélique

Obésité: l'Etat passe en force

        L' industrie agroalimentaire est inquiète. A partir de 2006, une information à caractère sanitaire devra obligatoirement être apposée dans les messages publicitaires en faveur des boissons avec ajout de sucre, de sel ou d' édulcorant de synthèse, ou des produits manufacturés.

        Cette loi sur la publicité alimentaire qui ne devait touché uniquement la télévision et la radio, s'étendra finalement à l'ensemble des médias dont les actions hors médias. En télévision et au cinéma, la mention serra incluse en bandeau fixe ou déroulant maintenu durant toute la durée de l' émission du message publicitaire, soit présentée dans un écran suivant immédiatement le message. Dans le cadre d' un bandeau, celui-ci recouvrira au moins 7% de la hauteur de l' écran ou de la page presse, au lieu de 20% initialement prévu.

     Pour Hervé Brossard et Christophe Lambert, respectivement président et vice-président de la commission affaires publiques de l' Association des agences conseils en communication corporate: "le consommateur va encore trouver que la publicité s'est dégradée" suite à "la pollution des ses bandeaux" qui vont réduire l'efficacité et la qualité publicitaire.

     Certain doute de l'efficacité de la mesure, en citant sur la base de l'exemple du tabac ou de l'alcool que "les gens qui en abusent sont complètement insensibles à ce type de message"

     Cette mention apposée au message publicitaire, sera-t-elle pénalisante pour le produit ou, au contraire, pourrait-elle constituer un genre de label de qualité? Pour le président de TBWA Paris, cette loi serait bénéfique aux marques de grande consommation.

     Quoi qu'il en soit, les acteurs du marché publicitaire n' ont pas d'autres choix que de se plier à la loi ou payer la taxe. En effet, les annonceurs souhaitant s' affranchir de ces obligations devront s' acquitter d'une taxe d' un montant de 1,5% de leurs dépenses publicitaires ou promotionnelles.

 

 

     Les mentions légales imposées par l' exécutif sont au nombre de quatres et devront être utilisées à part égales au sein de chaque campagnes publicitaire ou promotionnelle:

 

*  "Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour"

*  "Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière"

*  "Pour votre santé, ne mangez pas trop gras, pas trop sucré, pas trop salé"

*  "Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas"

 

source: CB News n° 858 du 5 décembre 2005

Publié dans Publicité

Commenter cet article